Skip to content

Partagez
cet article

L’aviation à l’ère de la neutralité carbone : Focus sur les carburants d’aviation durables (SAF)

carburants d'aviation durables

Le 16 mai 2024, s’est déroulé  la Tech Day « Carburants d’Aviation Durables » à la Maison de l’Environnement de Paris-Charles de Gaulle du Groupe ADP. Cette journée, organisée par B4C et Aéroports de Paris, était dédiée à l’exploration de l’avenir durable de l’aviation. Les sessions ont couvert des thèmes variés tels que le panorama des carburants durables, les avancées en recherche et développement, l’impact sur la conception des moteurs et des aéronefs, ainsi que les avancées récentes dans les technologies et les matières premières pour les carburants durables. L’événement a rassemblé 17 intervenants et 114 participants, offrant à chacun l’opportunité de partager des connaissances, de présenter des innovations, d’identifier des opportunités de collaboration et de relever ensemble les défis actuels.

Un cadre mondial ambitieux pour la décarbonation de l’aviation

D’ici 2050, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) vise la neutralité carbone pour le secteur aéronautique. Parallèlement, l’Europe impose une utilisation accrue des carburants durables pour réduire les émissions. Les nouvelles réglementations européennes exigent que les SAF représentent 6% des carburants d’aviation d’ici 2030, avec un objectif de 70% d’ici 2050. Cette initiative vise à stimuler l’innovation et les investissements dans les SAF, essentiels pour décarboner l’aviation.

Un virage pour l’aviation en pleine croissance 📈

Chaque seconde, un avion décolle. Le trafic aérien devrait doubler d’ici 2037, voire tripler d’ici 2050. L’enjeu est de taille, car cela représente une augmentation considérable de la consommation de carburant et, par conséquent, des émissions de CO2. Les carburants d’aviation durables (SAF), produits à partir de diverses sources renouvelables, comme les huiles usagées, les graisses animales, et les résidus agricoles, jouent un rôle crucial pour atténuer cet impact environnemental, pouvant réduire les émissions de CO2 jusqu’à 80% par rapport aux carburants fossiles traditionnels.

Les SAF aujourd'hui et demain : des avancées prometteuses 🚀

Si aujourd’hui, les appareils actuels sont déjà en capacité d’en consommer dans leur mode de fonctionnement actuel jusqu’à 50% dans la composition du mélange (avec 50% de kérosène), il faut aller plus loin.

Il est essentiel de réduire les coûts de production des carburants d’aviation durables (SAF), actuellement deux à quatre fois plus élevés que ceux des carburants fossiles. Il faut aussi adapter les avions et les infrastructures pour utiliser des mélanges avec une proportion plus élevée de SAF. De plus, il est crucial d’assurer un approvisionnement suffisant en biomasse durable et de respecter les régulations internationales. La collaboration entre compagnies aériennes, fabricants et aéroports est indispensable, tout comme la sensibilisation des consommateurs aux avantages des SAF.

La transition vers des carburants d’aviation durables ouvre la voie à de nombreuses opportunités d’innovation et de collaboration.

Apprenez-en plus sur les discussions essentielles abordées lors de cette journée en consultant la synthèse complète de l’événement.

#bioéconomie #décarbonation #aviation #saf #transitionecologique

 

Nos derniers articles